Additif au manuel d’entretien et de maintenance du FunFlyer® monoplace
et biplace (tous modèles)

La société Adventure propose au pilote/commandant de bord une nouvelle check-list de prévol insistant sur la nécessité de contrôle régulier de la pièce de jonction mât support moteur /châssis (par démontage toutes les 30h et/ou après chaque choc ou atterrissage très dur), et le contrôle systématique à chaque prévol des pièces de sécurité (inox et sangle) fournies par la société et à installer dès réception de celles-ci.

Campagne de contrôle des FunFlyers

 

Message important du 2 Novembre 2011 à tous les propriétaires de FunFlyer® :

La société Adventure rappelle pour contrôle sécurité tous les chariots paramoteurs « FunFlyer® » monoplace ou biplace, quelque soit le modèle ou le moteur les équipant, aux fins de contrôle de la pièce de jonction entre le mât support moteur et le châssis bas.

Cette pièce de tube inox de section carrée, soudée sur le mât moteur et sécurisée par une vis de Ø 8 la traversant, et, fixée sur le châssis bas par deux vis de Ø 6 traversant le  châssis et le tube, serait susceptible de se rompre suite à des usages particulièrement éprouvants : atterrissages très durs, retournement, roulages excessifs ou toutes autres causes soumettant les chariots « FunFlyer® » à des chocs, vibrations ou traitements non-conforme à un usage normal.

En conséquence de quoi la Société Adventure demande à tous les possesseurs de chariots FunFlyer® de contrôler suivant la procédure ci après ce tube de jonction, ou de prendre contact avec la société ou leur revendeur, et dans tous les cas de demander à la société Adventure ou leur revendeur les pièces de sécurité à installer sur leur chariot après vérification de la pièce de jonction, et fournies gratuitement par la société.

 

1 Vérification de l'ensemble de la machine

  • Enlever l'hélice, les cages, les arceaux, puis démonter la vis de Ø 8 qui retient la patte bloquant le réservoir, et les deux vis de Ø 6 qui passent à travers le tube central.
  • Soulever le mât avec le moteur, inspecter le manchon intérieur soudé sur le mat/moteur, en le tirant avec une pince étau, ou un pince  multiprises et en le secouant de tout côté pour tester son état.
  • Si celui-ci présente des criques ou remue anormalement, ne pas remonter l'ensembleet renvoyer* le mât supérieur (sans moteur) pour changer ce manchon et y rajouter les pièces de sécurité.

 

2 Installation des systèmes de sécurité

Si pas de traces de criques ou de fatigue, remonter votre chariot, demander les pièces de sécurité que nous ferons parvenir dans les meilleurs délais, et remonter ces pièces impérativement dès réception.

La solution la plus sure et à mettre en place par tout un chacun consiste en deux rajouts :

  1. en une pièce en inox remplaçant la pate bloquant le réservoir, et qui emprisonne les deux vis de 6  passant à travers le tube principal du châssis. (Voir photo de la pièce prototype, et du montage)
  2. une sangle prise par la vis de 8 de la patte du réservoir et qui passera sous les bras d'appui latéraux (résistance à la rupture 1 tonne).

Ces pièces très visibles de l'extérieur pendant la visite pré-vol, serviront de sécurité visible.

Pendant ce démontage, profiter pour faire une visite complète, et voir le degré d'usure de toutes les pièces qui retiennent le pilote à la voile.

Inspection des arceaux, des manilles, des dégaines (voir doc « Petzel »), des goupilles de sécurité et de leurs clips, des maillons rapides, du logement des arceaux sur le mât et le châssis (criques ou déformations) et la liaison du châssis/mât, objet de la présente note, en vérifiant bien l'état des vis de Ø 8 et 6.

 

* : à la société Adventure, 7 rue de la Chasière, 78490 Méré, ou à votre revendeur